Mots-clefs

, ,

ciseaux

Titre : Ciseaux

Auteur : Stéphane Michaka

Éditeur : Fayard

GENIAL !

Le pitch

Fiction basée sur la vie tourmentée de Raymond Carver, sa première femme, son éditeur et sa seconde femme.

La construction

L’auteur adopte alternativement le point de vue des différents personnages dans des chapitres courts, rythmés et donc très vivant. Ces chapitres sont entrecoupés de 5 nouvelles, écrites par Michaka, qui se fait l’écho de son héros lui-même écho fictionnel de Carver.

Le style

Fluide et à la fois intense, rendant sympathiques et attachants des alcooliques et des névrosés, parfois les deux. Le personnage de Douglas, éditeur totalement fou qui se targue de savoir mieux que quiconque comment écrire une nouvelle, qui n’en pondra jamais une mais qui s’attribuera la parenté de toutes celles qu’il a publiées parce qu’il les aura ciselées selon son opinion, est particulièrement truculent.

Le livre

Une véritable réussite à recommander chaudement. Le regard porté par l’auteur sur le monde de l’édition à travers les relations d’un auteur et de son éditeur est particulièrement intéressante. Le regard porté par l’auteur sur la relation de Carver avec ses femmes est particulièrement touchant.

Extraits :

Et dans le même temps j’ai défini la fiction : le réel avec un pas de côté. Il est où, votre pas de côté ?

Sur la tranche des livres qui ne sont pas des bibles, on peut lire Religion, ou bien Foi. Je n’ai pas encore décidé quel mot je préfère que déjà, j’en remarque d’autres : Croyance et Dogme. Un truc qui a autant d’appellations doit être hautement problématique, je me dis

Et la chronique d’Hugues Robert sur Charybde est .

Publicités