Mots-clefs

, , , , , ,

soledad

Titre : La BD de Soledad

Auteur : Soledad

Éditeur : Rue de Sèvres

Soledad dessine une page de BD dans Elle. Tout le monde jette le Elle de sa femme, de sa copine, de soi, de… et il était donc indispensable de les ressortir dans une BD !

Soledad croque le quotidien des lectrices de Elle, la quarantaine fière. Un quotidien largement fantasmé parce que tout le monde ne peut pas se nourrir exclusivement chez Pierre Hermé quand il pense « macarons ».

Comme tout recueil, qui plus est a priori complet avec plus de 40 planches, le risque avec l’accumulation de pages hebdomadaires de dessin est d’être répétitif, dans le style, et pas toujours drôle. L’humour ici est à la fois grinçant, sarcastique, pertinent ou tout simplement drôle ; il provient sans doute du décalage évoqué plus haut entre réalité et rendu.

Mais je ne suis à ce titre peut-être pas le meilleur lecteur possible : je suis un homme et j’avoue que c’est plutôt une BD de femme. Y a des trucs qui font aussi rire les hommes ? Y en a… Fantasmer sur un acteur ou sur une actrice, c’est un peu les mêmes ressort et demeure unisexe, évoquer l’addiction au shopping, aux marques, aux régimes, cela reste encore, quoi qu’en pensent les adeptes de l’égalité homme/femme, un attribut féminin.

Cela dit, ce serait d’hommage d’en arrêter la production parce que des hommes n’auraient pas assez ri !

soledad planche

Publicités