Mots-clefs

, , , , , ,

Ca aurait pu être pire_1

Titre : Ça aurait pu être pire

Auteurs : Hadi Hassan-Helou & Heloïse Condroyer

Editeur : Rue des Promenades

Le site de l’éditeur (je ne m’appesantirais pas sur l’exceptionnelle « Rue des Promenades ») précise, à très juste titre, la chose suivante :

Il y a ceux, pragmatiques, qui considèrent tout ce à quoi ils ont échappé. Ils savent que la bouteille aurait pu être plus vide qu’elle ne l’est. Ils éprouvent, à se le redire, un soulagement proche de l’ataraxie[1]. Des modérés. Ou des narquois. Hadi Hassan-Helou et Héloïse Condroyer s’inscrivent dans cette approche, avec une poésie plus corrosive qu’il n’y paraît.

Un petit exemple valant mieux que de longs discours, voici un échantillon de ce que proposent ces deux auteurs :

Ca aurait pu être pire_2

Les pensées d’Hassan-Helou sont à la fois tour à tour et simultanément (im)pertinentes, drôles, dérangeantes, « interpellantes », comiques, décalées, subtiles, parfois (une seule fois !) à la limite du bon goût… mais le livre ne fonctionnerait pas totalement sans les illustrations/collages de Condroyer qui donnent une force visuelle et représentative des assertions du premier cité. C’est bien l’interaction entre le texte et l’image qui fait mouche (imaginez là de la taille de notre acarien pour voir !).

Quelques maximes (sans l’image…) qui m’ont fait hurler de rire (mais ce ne sont pas les seules)… je vous laisse imaginer les illustrations qui vont avec :

Van Gogh aurait pu être myope

Noé aurait pu être zoophile

Le prince-charmant aurait pu arriver trop tard

Dracula aurait pu être somnambule

On aurait pu crucifier Shiva

Bonne lecture !

 

[1] Quiétude absolue de l’âme, idéal du sage, selon l’épicurisme et le stoïcisme ; telle est la définition donnée par Le Larousse (ndb, i.e. note du blogueur)

Publicités