Mots-clefs

, , , , , , ,

bjorn - tome 4 (bd)

Titre : Bjorn le Morphir – Tome 4 – Les armées du roi

Auteur : Thomas Lavachery & Thomas Gilbert

Éditeur : Rue de Sèvres

« Bjorn, le Morphir » est à l’origine une série de livres écrits par Thomas Lavachery et publiés à l’Ecole des Loisirs. Elle se compose de « Bjorn le Morphir » (1 tome), « Bjorn aux enfers » (4 tomes) et « Bjorn aux armées » (2 tomes).

Bjorn est au départ un petit garçon chétif, frêle et plutôt maladif. Un jour il se révèle guerrier et héros : il vient de se métamorphoser en Morphir.

Une première série de bandes dessinées tirées des livres de Thomas Lavachery sont sorties chez Casterman. L’Ecole des Loisirs ayant maintenant sa propre maison d’édition de BD (Rue de Sèvres), il semble logique que celle-ci entreprenne de publier la suite des aventures de Bjorn en BD après avoir réédité les premiers tomes déjà parus dans un nouveau découpage. Ce tome 4 se situe clairement après la série des « Bjorn aux enfers » et couvre le premier tome des aventures de « Bjorn aux armées » titré « le Jarlal ».

Le roi Harald, souverain de Bjorn, doit préparer la guerre contre ses voisins. Il est malheureusement poignardé. Mal en point, incapable de gouverner, sans héritier en état de lui succéder, il décide d’appliquer la coutume et de nommer un Jarlal, dépositaire, à titre temporaire, de son autorité et de tous ses pouvoirs et chargé de diriger à sa place jusqu’à ce que l’héritier soit jugé apte à régner.

Cette BD est une vraie découverte et une vraie réussite, pour moi, comme pour mon fils de 8 ans. J’étais déjà tenté de lui acheter les livres de Thomas Lavachery. Après la lecture du tome de 4 de la BD, il va me falloir lui procurer rapidement les autres titres…

L’histoire, sans être simpliste loin de là, est particulièrement bien construite et peut être suivie par des enfants. Le dessin n’est pas non plus un obstacle à la lecture ni par des enfants ni par des adultes.

Le public initial étant tout de même plus enfantin qu’adulte, le propos reste par contre assez manichéen et positif autour de la figure d’un héros un peu exceptionnel propice à une identification fantasmée de l’enfant vis-à-vis de ce héros. Au moins, Thomas Lavachery n’en fait-il pas une brute épaisse, avide de pouvoir et assoiffée de combat mais un individu lambda au destin particulier et qui reste avant tout quelqu’un qui réfléchit avec sa tête plutôt qu’avec ses muscles.

Je pense que la lecture des livres et des BD est à conseiller à petits et grands, une occasion de partager un moment de lecture avec ses enfants.

Publicités