Mots-clés

, , , , , , ,

La quête du prince boiteux - 2 - Le siège des dieux - Paul Carta

Titre : Chronique d’au-delà du seuil – Tome 2 – Le siège des dieux

Auteur: Paul Carta

Éditeur : L’Archipel

Le tome 1 est chroniqué ici. Il portait en lui bien des promesses tenues par le tome 2…

Paul Carta continue de nous entraîner dans une aventure parfaitement maîtrisée, peut-être parfois un peu lente, mais cette lenteur bénéficie finalement au récit qui a le temps de prendre de l’ampleur, d’expliquer et de relier de façon logique les différents pans de l’histoire, de ne pas tomber dans l’artificiel et la facilité.

Au début de ce tome 2, notre Prince Khimaï est toujours à la recherche de Lathân, son amie d’enfance, avec l’aide de Barhon, ancien Masque (garde rapprochée du Pourvoyeur, le père de Khimaï décédé au cours d’une bataille et donc le trône vacant a été pris par un usurpateur), Lathân qui doit l’aider à s’infiltrer dans le temple du Dieu Secret, servi par son père et le père de son père etc…, pour lui permettre de réclamer le trône qui lui revient de droit divin. Evidemment cette première partie de la quête de Khimai n’est pas une partie de plaisir et les épreuves traversées renvoient toutes à un évènement du passé du prince, porteur d’une leçon, d’un enseignement, d’une morale qui ont forgé l’homme qu’il est aujourd’hui.

Ce sont ces rapports entre passé et présent qui font la richesse et l’intérêt du livre de Paul Carta servi par une écriture agréable, parfois imagée, propre à ce genre de récit. L’auteur parvient ainsi à nous mener petit à petit vers la fin de son histoire (ce deuxième volet d’une tétralogie achève la première partie du récit et se termine sur la fin de la quête de Khimai).

Si Khimai n’est pas le premier venu et s’il se sort de toutes les situations auxquelles il est confronté, il n’est pas non plus le super héros qui renverse tout sur son passage, sans problème. Alors oui il est voué à une destinée sans pareille, alors oui il n’est pas tout seul dans sa quête, alors oui il est aidé par un type aussi costaud qu’intelligent, alors oui on retrouve plein de lieux communs du genre (on ne peut pas réinventer la recette à chaque nouvelle saga non plus), mais que c’est bien mis en scène, bien construit.

J’ai pris un réel plaisir à lire la suite des aventures de Khimai, plus encore qu’à la lecture de premier tome, même si, encore une fois, on pourrait déplorer que l’auteur fasse de temps en temps traîner un peu son histoire en longueur.