Étiquettes

, , , , , ,

Titre : Privé d’origine

Auteur : Jérémy Bouquin

Éditeur : French Pulp

Origines et conséquences

En parallèle de son travail d’archéologue du roman populaire français des années 50-60, les éditions French Pulp publient des auteurs contemporains et des nouveaux romans. Parmi ces derniers, ce « Privé d’origine » de Jérémy Bouquin tire largement son épingle du jeu. Tout est assez classique dans ce roman mais Jérémy Bouquin s’y prend plutôt très bien.

Jérémy Bouquin navigue entre 1979 et 2014. En 1979, Tony participe à un casse de bijouterie et tue le bijoutier. Tony est dans la mouvance contestataire italienne des brigades rouges. Blessé par le bijoutier, ce casse qui dérape le force à fuir l’Italie, à changer d’identité et à se fondre dans la population parisienne jusqu’à que son sauveur, contestataire français et pourvoyeur d’armes, lui demande d’aller voir une jeune femme qui sollicite la livraison d’un fusil automatique.

En 2017, Kloé, fille adoptive d’un couple provincial, est membre d’un groupe de rock aux allures gothiques à succès mais qui cherche ses origines, ses vrais parents. Kloé est la fille de Tony, devenu Marco, condamné par contumace en Italie et recherché en France pour ses activités terroristes. Kloé met donc le nez dans des affaires qu’elle ne maîtrise pas et qu’elle ne devine tout d’abord pas et le pied dans une fourmilière sans savoir à l’avance où cela peut la mener.

Qui est son père ? Qui est sa mère ? Pourquoi a-t-elle été abandonnée ? Comment sa mère est-elle morte ? Que s’est-il passé en 1979 et dans les années suivantes entre son père et sa mère ? Jérémy Bouquin répond à toutes ces questions au fur et à mesure en s’attachant particulièrement à la personnalité de Kloé sur les traces de son passé, peut-être plus que sur les traces de son père, le chemin comptant ici finalement plus que le port d’arrivée.

Mais la partie de l’histoire la plus intéressante est celle des années 80. Les années de plomb italiennes ne sont là que pour lancer l’histoire jusqu’à la fuite en France via les réseaux corses. A partir du moment où Tony/Marco rejoint Paris et son sauveteur pour le seconder dans son atelier d’imprimerie de tracts et journaux « gauchistes », toute l’histoire va tourner autour de la rencontre entre Tony/Marco et la future mère de Kloé jusqu’à la mort de cette mère que Kloé n’aura jamais connue mais dont la vie va se dévoiler petit-à-petit pour sa fille et pour nous. Justice sera-t-elle rendue ? Vengeance sera-t-elle assouvie ? Ne comptez pas sur moi pour raconter la fin, je serai obligé de vous donner quelques ficelles du scénario de Jérémy Bouquin.

Alors certes c’est peut-être du déjà vu mais ce n’est pas du convenu et Jérémy Bouquin saupoudre habilement un peu de suspens, un peu d’émotion, un peu d’histoire et la mayonnaise prend.