Étiquettes

, , , , , , ,

Titre : Le secret est de boire un verre de vin avant (avant tout)

Auteur : Vania Pagano

Éditeur : Fisrt Edition

In Vania Pagano veritas

Le secret de Vania Pagano c’est qu’elle est à la fois drôle et profonde. Quadragénaire, mère de trois filles et donc alcoolique, Vania Pagano a passé beaucoup de temps à livrer ses petites pensées acerbes, toujours drôles, toujours frappées au coin du bon sens qui fait réfléchir, sur les réseaux sociaux. Mais tout le monde n’a pas la chance de la côtoyer depuis la nuit des temps voire de la côtoyer tout court sur les dits réseaux.

Les Editions First (qui, vu ce que l’auteur descend comme boissons alcoolisées – ou fait mine de descendre – auraient dû s’appeler les Editions Thirst – oui moi aussi je sais recycler mes bons mots facebookiens dans mes chroniques) ont senti le bon coup éditorial, le succès (mérité) en librairie que ces aphorismes pouvaient représenter. Qu’elles en soient bénies (mais pas à l’eau ou alors avec une bonne dose de pastis) !

Ces petites pensées humoristico-philosophiques (n’ayons pas peur des maux) sont classées par thèmes à raison d’un thème par page et de deux aphorismes par thème. C’est la posologie maximum à respecter pour éviter toute accoutumance : l’abus de Vania Pagano peut nuire à votre sérieux !

Vania Pagano égratigne la vie, le poids, les enfants, l’âge, la nourriture, l’alcool, les femmes, les hommes… en fait elle s’égratigne surtout elle-même. Elle a un stock d’humour sur tout et sur elle en particulier, une propension à rire de tout et d’elle en particulier qui frise le respect (et doit lui faire faire beaucoup d’économies de coiffeur).

Elle est tour à tour comique, moqueuse, tendre, ironique, profonde, totalement débile ou somptueusement intelligente, étonnante, faible, forte. Elle est avant tout elle-même même si elle se cache derrière une caricature de mère quadra désenchantée qui sait, d’un coup de baguette-saucisson-fromage-vin rouge magique, transformer le moindre petit événement comique, la moindre petite situation embarrassante en syndrome d’un mal plus profond : n’aurions-nous pas perdu le sens de la dérision, de celle qui fait qu’on rit de nous pour mieux prendre conscience de nos petits défauts, de nos petits travers ?

Ne vous y trompez pas en ouvrant ce livre : si vous vous arrêtez simplement aux rires ou fous rires qu’il provoquera chez vous sans aller voir, vous-même, ce qu’il y a derrière cette hilarité, ce qu’il y a derrière le masque que porte Vania Pagano, et qui est un peu le nôtre, vous serez passé à côté d’une partie de ce petit ouvrage thérapeutique !

« Etes-vous fatigué d’être un membre productif, mentalement stable et rassurant de la société ? Vous être prêt à être parent. »