Mots-clefs

, , , , , , , , ,

sombreterre t1

Titre : Sombreterre – Tome 1 – Le clan perdu

Auteur : Cassandra O’Donnell

Éditeur : Flammarion

Par les pouvoirs de la lumière ancestrale !

Alina débarque sur Terre depuis Sombreterre, univers parallèle dans lequel elle est un gardien, caste réduite à 5 personnes vénérées par l’ensemble de la population et particulièrement les chasseurs d’ombres qui agissent aussi bien sur Sombreterre que sur Terre pour protéger les populations des monstres de la nuit que sont les chuchoteurs, les farceurs ou les zombreurs.

Sa mission est de s’assurer que Victor qui jusque là a vécu une vie tout à fait normale de terrien qu’il n’est pas est l’Elu et le ramener sur Sombreterre. Quel sera son rôle sur Sombreterre ? Qui est-il : un gardien ou plus que cela ? L’histoire ne le dit pas… pas encore.

L’avis de Thomas, 9 ans ½ :

Thomas a particulièrement aimé les scènes d’action et de combat entre Alina et Victor d’un côté (secondés par Lucas, le meilleur ami de Victor puis par Lucie dont Victor est amoureux et qu’il se résout enfin à inviter au bal de Noël du collège) et les monstres de la nuit de l’autre. Alina et Victor les combattent en créant de la lumière par magie.

Il a surtout noté la scène qui se déroule dans le gymnase du collège dans laquelle Lucas est possédé par un zombreur et où Alina, Victor et Lucie ne sont pas trop de trois pour combattre les créatures et sauver Lucas (mais chut, je ne vous dirai pas comment).

Aucun souci de compréhension à noter de la part de Thomas qui a aussi énormément apprécié la fluidité de la lecture.

L’avis de Garoupe, 42 ans et pas mal de broutilles en plus :

Thomas a été littéralement pris par l’action et les personnages et on le comprend aisément.

Cassandra O’Donnell reprend plus ou moins les recettes, excellentes au demeurant, de Malenfer, déjà plébiscité par Thomas et moi-même. Il ne s’agit pas ici d’un frère et d’une sœur, il n’est pas question de combattre une forêt mais des créatures de la nuit qui craignent la lumière… mais on retrouve la même efficacité et le même plaisir de suivre ces personnages jeunes auxquels les enfants prendront un plaisir certain à s’identifier, imaginant vivre eux-mêmes d’extraordinaires aventures.

Ajoutez à cela un peu de sentiments entre Victor et Lucie, d’autres plus contrariés entre Alina et Lucas qui se chamaillent et se titillent sans cesse, une bonne dose de pouvoirs magiques, un peu d’humour et de légèreté et vous avez là de quoi passer un moment génial pour les plus jeunes qui trépigneront d’impatience en attendant la sortie du prochain volet des aventures de Sombreterre.

A noter qu’à la différence de Malenfer, Cassandra O’Donnell a écrit cette histoire seule, sans recourir à l’aide d’enfants… elle pose donc un peu plus son récit en suspens et dévoile les choses moins rapidement et de manière plus parcellaire que les jeunes têtes blondes (ou pas) qui ont participé à l’aventure Malenfer.

Bref, foncez et allez faire plaisir à vos enfants !

Publicités