PRIX 2M (2015)

Ne me demandez pas comment je me suis retrouvé embrigadé dans ce truc un peu délire mais vachement fun…

LE PRINCIPE

Le prix des 2M (Libraire/Auteur. Benoit Minville / Eric Maravélias : les 2M…) , mettra en lice des auteurs français qui écriront une nouvelle de 10 pages maxi. « Open bar » sur le sujet, dixit Eric, aucune contrainte.

Ces nouvelles seront envoyées aux lecteurs participants ou/et seront lisibles sur le blog C’est pas une blague, c’est un blog et de Garoupe (entre autre). Les nouvelles resteront anonymes pour les lecteurs, seul Eric Maravélias ayant toutes les informations. Aux lecteurs qui j(o)u(g)eront de trouver qui a écrit quoi. Date limite de dépôt des nouvelles par les auteurs : 28 février 2015.

Ça, c’est pour le fun. Ensuite, élire la meilleure.

Le prix : Une statuette faite à la main par Éric et nommée JOAN par Benoit Minville.

CE PRIX N’EST QU’UN PRETEXTE. Le but est de s’éclater, partager entre nous, auteurs français, montrer qu’on se serre les coudes, et partager avec nos « amis » de la toile, les lecteurs et passionnés.

Eric Maravélias ne concourt pas mais a écrit la première nouvelle publiée. Son nom en début de page contient le lien vers celle-ci…

LES LIENS VERS LES NOUVELLES EN LICE

  1. Le petit chaperon rouge
  2. Il sonnellino
  3. Ali au pays des cartes Vermeil
  4. Merylebone Lane
  5. Abdel et Kevin : un conte de Noël
  6. Sans titre
  7. Hors piste
  8. Hayabusa
  9. Ce n’était pas un homme
  10. Bon débarras
  11. Jeu de main
  12. A l’ouest de l’Eden
  13. Les singes aux mains pleines de sang
  14. Le croisement des pattes de la mouette en vol
  15. La rivière aux biches
  16. Songe d’une nuit d’hiver
  17. La grammaire du tueur
  18. Le dernier contrat
  19. Tout fout le camp
  20. Jumelles
  21. Une histoire de jeune prince
  22. La mort de Pépette en prison
  23. The ghost (and the) writer
  24. Bonjour, je m’appelle Theodore et je vous aime

LES AUTEURS PARTICIPANTS

Cette rubrique présente les auteurs (par ordre alphabétique) avec une mini bio (de leur cru si possible) et leur dernière parution.

AYERDHAL Yal

Ayerdhal, Yal de son prénom (il a abandonné son nom administratif depuis 40 ans), né le 26 janvier 1959 à Lyon (La Croix-Rousse), est un écrivain français qui a commencé par écrire de la science-fiction avant de se lancer dans le thriller. Il a entre autres obtenu deux grand prix de l’Imaginaire, deux prix Ozone, un prix Tour Eiffel de science-fiction, un prix Michel-Lebrun, un prix Bob-Morane, un prix Rosny aîné et un prix Cyrano pour l’ensemble de son œuvre et de ses actions en faveur des auteurs.

Ayerdhal - Bastards

BOSCO Jacques-Olivier

BOSCO

BOSCO Jacques-Olivier – (c) Les Pictographistes

Je m’appelle Jacques Olivier Bosco, mais on me surnomme JOB dans le monde du Roman Noir et du Polar, une bonne quarantaine d’année, basé à Nice (Côte d’Azur), je suis passionné d’écriture depuis ma plus tendre enfance ; bandes dessinées, journal intime, et de lecture… à partir de l »âge de 8 ans, je passais mes mercredi après-midi le cul sur la moquette de la bibliothèque de Narbonne, là, j’ai dévoré les Six compagnons, les Signes de pistes, les Crocs Blancs ainsi que toute la biblio de London, et Conan Doyle et Lupin, j’ai pris une claque avec Hugo, un vrai boulimique, puis vers dix douze ans, vint la découverte des San Antonio et des SAS de ma maman
Depuis je suis arrivé au stade où il me serait impossible de compter les livres que j’ai lu, de Kafka à Gogol, de Lermontov à Isadora, de Maupassant à Tim Willock, de Corto Maltese à Jerehmia, de l’Incal à Tardi et Loustal, ou de Léo Mallet à Maravellias et Mako.
Voila, j’écris des polars par passion, par envie de distraire et d’emmener les gens hors de la grisaille et de l’absurdité que nous offre parfois la drôle de vie que nous traversons. Les secouer, les faire frémir, mon but c’est de surprendre, donner du plaisir et de l’émotion, en fait, tout ce que je ressens en écrivant mes propres romans.
Autre chose, j’aime parler des gens, même s’ils sont imaginaires, mais on se retient de dire tant de choses dans la vraie vie, que dans mes livres, j’essaie de montrer que les femmes, les hommes, et même les enfants, peuvent ressentir des choses fortes, avoir des secrets, des vieux rêves ou des regrets, bon, ben, en fait, c’est vrai que l’écriture, la littérature est un monde merveilleux pour ça !! (Bon, j’aime aussi quand ça fait « Bang! Bang! et Vroum ! Vroum!, j’avoue), voila je suis très heureux de participer à ce concours des 2M et j’espère qu’à travers cette petite description les lecteurs devineront ma nouvelle.
PS : j’offre un chèque de deux euros à chaque lecteur qui votera pour ma nouvelle et qui me fera gagner le trophée.

Bosco - Quand les anges tombent

BOUYSSE Franck

BOUYSSE Franck

BOUYSSE Franck

Franck Bouysse est né en 1965.

Il aime :

  • Lire des romans noirs
  • Ecrire en fumant d’immondes cigares italiens
  • Déguster des vins rouges du sud entre potes

Derniers bouquins en date :

  • GROSSIR LE CIEL (Editions La Manufacture des livres 2014)
  • PUR SANG (Editions Ecorce 2014)
  • VAGABOND (Editions Ecorce 2013)

Bouysse - Grossir le ciel

BRUNET Marion

BRUNET Marion

BRUNET Marion

Née en 1976, Marion Brunet grandit dans le Vaucluse. Très rapidement accro aux bouquins, aux bandes dessinées et à diverses formes de littérature, elle se met à écrire. Une nouvelle, Olga, paraît au Dessert, une revue littéraire, en 98. Après des études de Lettres et quelques tentatives d’exil – Madagascar, Budapest –, elle décide d’être éducatrice spécialisée et travaille actuellement en psychiatrie, dans un hôpital de jour pour adolescents. Elle anime en parallèle des ateliers d’écriture au sein d’une compagnie théatrale, pour les comédiens et divers groupes d’écoliers et de collégiens. Elle vit à Marseille mais écrit n’importe où. Son premier roman, Frangine (collection EXPRIM’), a remporté un très beau succès public et critique (lauréat du Prix 12/17 de Brive, sélection prix Littérados 2014 de Strasbourg, prix A-Fictionados 2014 d’Alençon… et bien d’autres !!!)

Brunet - Dans la gueule du loup

CARRERAS Thomas

CARRERAS Thomas

CARRERAS Thomas

Thomas Carreras; né en ’94, de sang irlando-anglo-espagnol, a fait ses premiers pas en Normandie, ses premières conneries en Provence, et flirte actuellement avec la feu et la neige (surtout la neige) au Québec. Apprenti Kerouac, émissaire du Neo-HooDoo, ce qui l’émoustille c’est le buzz, le jazz, le fuzz, choses qu’il trouve dans le rire, l’amour, la zik, la danse, les voyages, l’alcool, les couchers de soleil et les jolies histoires. Serial glober, après son bac en 2012 il s’est tapé deux ans entre les routes d’Europe, les plages de Floride, les salons du livre et le clavier de son ordinateur. Ce qui a eu pour conséquence de pondre son premier roman « 50 cents », un gangster comedy-club, en Mai 2013, et « 100 000 canards par un doux soir d’orage », un thriller apocalyptique sur des canards, qui sortira le 7 janvier 2015. Maintenant âgé de vingt piges, Carreras s’est récemment rendu compte que s’il allait continuer à écrire des conneries, fallait qu’il apprenne à bien le faire. Raison pour laquelle il a commencé à étudier le cinoche et la littérature anglaise à l’Université McGill, à Montréal.

Carreras - 50 cents

CHEREL Guillaume

Cherel Guillaume

CHEREL Guillaume

Né à Paris en 1964, Guillaume Chérel déclare qu’il s’est arrêté de grandir à 36 ans ! Sa devise est celle de Cervantès : « Il faut garder dans sa main celle de l’enfant que nous avons été. » Quand il s’est rendu compte qu’il ne serait jamais footballeur professionnel, il décide de devenir écrivain – dès 20 ans –, ce qui pour lui voulait dire : être libre comme le vent, voyager.

Sa carrière d’écrivain ayant commencé par un livre sur les pas d’Hemingway à Cuba, Guillaume Chérel traîne ses guêtres, des années, au festival Étonnants voyageurs de Saint-Malo. D’abord comme journaliste, puis comme auteur invité, pour son livre sur Jack London. Il y rencontre Nicolas Bouvier, Jacques Lacarrière et Jacques Meunier. Mais si les grands de la littérature de voyage – de Melville à Stevenson en passant par Istrati – l’inspirent et le guident, il est surtout fasciné par la figure si particulière de Kerouac.

Journaliste indépendant pour Technikart, VSD, L’Humanité, critique littéraire pour Le Point, Guillaume Chérel a bourlingué un peu partout dans le monde (Afrique, océan Indien, Chine, Europe, États-Unis…) avant de poser son sac dans un village du côté de Toulouse en 2002. Père d’une fille, il vit à nouveau à Paris depuis 2009, après son voyage sur la route de Kerouac durant l’été 2008.

Toujours sur le départ ou de retour de voyage, Guillaume Chérel rêve sans cesse d’une autre destination pour mieux revenir… afin d’écrire polars, romans, livres pour enfants ou récits de voyage. Histoire de « vivre intensément, comme un météore, plutôt qu’une planète endormie », ainsi que le disait London.

Cherel - Prends ça dans ta gueule

COULON David

COULON David

COULON David

Né à Toulon en 1974, David Coulon a commencé par écrire beaucoup de nouvelles, par en publier en revue papier et à la radio (RTBF). Puis, il est devenu psychologue, metteur en scène de théâtre, comédien.

Il vit désormais en Normandie où il exerce toujours la profession de psychologue dans une grande administration. A côté de cela, il dirige plusieurs ateliers théâtre et ateliers d’écriture.

Et il n’a jamais cessé d’écrire. Son premier roman, « Dernière fenêtre sur l’aurore », a été publié en juillet 2013, aux Editions Asgard. Nommé pour trois prix, il est réédité en mars 2015 dans la collection Hélios Noir.

Intéressé par les individus en phase de rupture mentale dans un univers social qui les broie, ses écrits font le grand écart entre univers très noir, mais parfois aussi humour, noir comme il se doit.

Il obtient le prix VSD du Polar 2015-Coup de Cœur de Franck Thilliez pour son roman « Le Village des Ténèbres ».

Coulon - Dernière fenêtre sur l'aurore

CROUZET Vincent

CROUZET Vincent

CROUZET Vincent

Né en 64 (encore 50 balais), il a grandi dans les Alpes. Voilà ce qu’il dit de lui :

« Je voulais devenir guide de haute montagne, en fait j’ai parcouru l’Afrique, sur les zones de conflit, comme consultant.

J’ai aussi participé à deux cabinets ministériels (dans le premier, j’étais le plus jeune conseiller du gouvernement).

Puis je me suis spécialisé dans la lutte contre la criminalité dans le domaine du diamant.

Depuis 2003, j’écris des romans d’espionnage (« La Tête du cobra » et « Rouge Intense » pour Albin Michel / « Villa Nirvana » et « le Seigneur d’Anvers » pour Flammarion / et plus récemment en 2014 « Radioactif » pour Belfond) et des nouvelles pour ados (thrillers chez Thierry Magnier : « Mad Froggy » et « Mad l’Africain ») qui se déroulent à Cape Town où j’ai vécu. Mon dernier roman, « Radioactif » a fait légèrement sensation, révélant une part d’une affaire politico-judiciaire internationale, l’affaire dite « UraMin », liée au scandale de l’achat en 2007 de trois mines d’uraniums en Afrique. »

Crouzet - Radioactif

DILLARD François-Xavier

DILLARD

DILLARD François-Xavier – (c) Philippe Matsas

Né à Paris en 1971, François-Xavier Dillard y vit toujours avec son épouse et ses trois enfants. Après des études de droit et de gestion, il intègre un grand groupe énergétique français au service des Ressources Humaines puis de la Communication où il cultive son goût pour l’écriture et la narration. Son premier roman Un vrai jeu d’enfants a paru au Fleuve Noir en janvier 2012.

Dillard - Fais le pour maman

ELIE Nicolas

ELIE Nicolas

ELIE Nicolas

Alors… une enfance en demi-teinte, celle de ces enfants un peu différents, à qui on fait croire que l’intelligence n’est liée qu’à la capacité à ingurgiter des trucs inutiles…

Alors… un prof de français, qui le traite de plagiat suite à la sempiternelle rédaction, en classe de cinquième, qui consiste à raconter ses souvenirs de vacances… « Tu as copié ça dans quel livre ?! »

Alors encore… le dégoût qui s’installe, malgré les feuilletons écrits à la hâte entre les cours et suivis par ses collègues d’abrutissement organisé…

Alors bien sûr… les livres, ceux de Fante, ceux de King, comme un pis-aller vers le rien de son inécriture…

Alors aussi… un genre de carrière, et le non-épanouissement qui lui dit de la quitter, malgré les cris d’orfraie de son entourage…

Alors surtout… le hasard, qui lui fait rencontrer Atramenta, et ses presque mille lecteurs de Viktor, qui lui donnent envie de recommencer à raconter des histoires…

Alors enfin… le hasard, encore, qui le fait tomber sur le concours organisé par Éric Maravelias…

Nota bene du blog : l’auteur ne s’aime pas en photo et préfère son chat… moi non plus je ne m’aime pas en photo mais c’est quand même moi qui décide de maintenir ce blog « cat free » !

Elie - Cercueil...

GAVAT Christophe

GAVAT Christophe

GAVAT Christophe

Il entre dans la police en 1989. Lieutenant, il est en poste en région parisienne, puis à Lyon, au sein de la sûreté départementale. Il est décoré de la médaille d’honneur pour acte de courage et de dévouement en 1996, à la suite de son action lors d’un braquage de banque au cours duquel un de ses collègues est blessé.

Il réussit le concours de commissaire en 2002 et exerce à Cannes et à Perpignan. Il est nommé chef de l’antenne grenobloise de la police judiciaire en 2010. Après avoir été suspendu de ses fonctions à la suite de sa mise en examen, il est nommé directeur adjoint de la police aux frontières du département de la Guyane en 2012. Après avoir annoncé mettre un terme à sa carrière début 2014, il reprend du service le 15 septembre 2014 au commissariat d’Annecy.

Gavat - Flic un jour flic toujours

GUILLAUME Laurent (a honteusement abandonné la partie)

GUILLAUME Laurent

GUILLAUME Laurent

Ex-flic de la BAC et des stups, Laurent Guillaume décrit les bas-fonds de notre société dans des polars sombres et tourmentés. Après un séjour de plusieurs années en Afrique en tant que coopérant, il consacre désormais toute son énergie à malmener ses personnages à travers des romans noirs et des scénarios pour la télévision.

Guillaume - Black cacoïne

LANGANEY Anouk

LANGANEY Anouk

LANGANEY Anouk

Anouk Langaney vit, écrit, enseigne, fait des mômes et de la radio, le tout en Corse depuis bientôt douze ans. Avant, elle vivait aussi, mais ailleurs.

Elle a longtemps déchiré des tas de débuts de livres, avant de décider d’arrêter parce que ça commençait à bien faire. Elle a publié son premier roman (Même pas morte) aux éditions Albiana en 2013, le deuxième (Cannibal Tour) chez les mêmes cette année, et entre les deux quelques petites nouvelles ici et là : on peut par exemple en trouver deux aux éditions numériques Ska et une sur le site de Paris Polar, parmi les lauréates de 2013. Ses chroniques et interviews littéraires sont diffusées sur Alta Frequenza.

Même pas morte est un huis-clos paranoïaque, grincé à la première personne par une Tata Flingueuse. Cannibal Tour est une sorte de… comment dire… fable ? Roman policier ? Livre de recettes ? Traité d’ethnologie ? Bref, voyez par vous-même.

Il s’agit, dans tous les cas, de tenter de faire marrer les gens à partir d’une histoire horrible, parce que ça fait du bien. C’est ce qu’elle aime, et c’est (dans l’optique du concours cette partie a été censurée par le blog, désolé).

Notons enfin que, sa notoriété avoisinant à ce jour la nullité au-delà de la Méditerranée, Anouk Langaney étudiera avec l’attention requise toute proposition de soudoiement émanant du jury dans une optique promotionnelle et, surtout, l’ambiance ayant l’air bonne, toute occasion de se faire des potes.

Langaney - Cannibal tour

LEBEL Nicolas

LEBEL Nicolas

LEBEL Nicolas

Nicolas Lebel est né à Paris où il vit encore aujourd’hui. Après quelques allers-retours aux quatre coins du globe, il revient à Paris où il tente depuis plusieurs années d’enseigner l’anglais aux Français. Passionné de littérature et de linguistique, il publie en 2006 une première fiction, une épopée lyrique en alexandrins : Les Frères du serment, qui sort dans un silence prometteur. En 2013, il publie aux Éditions Marabout L’Heure des fous, puis en 2014, Le Jour des morts, deux romans policiers caustiques où histoire, littérature et actualités se mêlent, des romans noirs qui interrogent et dépeignent la société française contemporaine avec humour et cynisme, dont le ton est souvent engagé, et le propos toujours humaniste.

Par ailleurs, soucieux de devenir le plus grand batteur de Métal de la planète avant sa mort, Nicolas Lebel apprend à dompter l’instrument depuis quatre ans sous les encouragements de ses voisins. Adepte de Côtes du Rhône et de Whisky Islay, l’auteur s’astreint à des dégustations régulières parce que rien de grand ne se fait sans rigueur et discipline. La photo et les sports de combat achèvent de remplir un emploi du temps saturé.

Nicolas Lebel a 44 ans et adule sa compagne et sa fille.

Depuis quelques jours, il peine à écrire sa biographie : s’il aime discuter de ce qu’il écrit, il parle avec réticence de lui, surtout parce que c’est un sujet qu’il maîtrise mal.

Lebel - Le jour des morts

LOEVENBRUCK Henri (a honteusement abandonné la partie)

LOEVENBRUCK Henri - (c) Didier Cohen

LOEVENBRUCK Henri – (c) Didier Cohen

Henri Lœvenbruck, c’est 42 ans, 16 romans traduits dans 15 langues, 88 chansons, 2 scénarios, 2 enfants, 1 chat, 1 médaille, 1 accident de moto, 1 névralgie cervico-bracchiale par an et 1 meurtre en cours de préparation.

Loevenbruck - Le mystère Fulcanelli

MANOOK Ian

MANOOK Ian - (c) Richard Dumas

MANOOK Ian – (c) Richard Dumas

Ian Manook a sûrement été le seul beatnick à traverser d’Est en Ouest tous les États-Unis en trois jours pour assister au festival de Woodstock et s’apercevoir en arrivant en Californie qu’il s’ouvrait le même jour sur la côte Est, à quelques kilomètres à peine de son point de départ. C’est dire s’il a la tête ailleurs. Et l’esprit voyageur !
Journaliste, éditeur, publicitaire et désormais romancier, Yeruldelgger est son premier roman, et le premier opus d’une série autour du personnage éponyme qui nous conduit des steppes oubliées de Mongolie aux bas-fonds inquiétants d’Oulan-Bator.
Il vit à Paris.

Manook - Yeruldelgger

MARPEAU Elsa

MARPEAU Elsa (droits C. Hélie - Gallimard)

MARPEAU Elsa – (c) C. Hélie – Gallimard

Elsa Marpeau est une scénariste et auteure de xx ans (donnée trop variable pour être précise – note du blogueur) ; elle a grandi à Nantes avant de s’installer à Paris. Agrégée de Lettres, elle signe une thèse sur les mondes imaginaires dans le théâtre du XVIIe siècle et enseigne les arts du spectacle (cinéma et théâtre) cinq ans à Nanterre.

Elle quitte Paris pour Singapour qui lui inspire son troisième roman publié cette année à la Série Noire, L’Expatriée, un thriller autobiographique qui obtient le Prix Plume de Cristal du roman noir 2013, dans le cadre du 7° Festival International du Film Policier de Liège.

Marpeau - L'expatriée

MATHIEU Nicolas

Mathieu Nicolas - (c) Ariane Picoche

MATHIEU Nicolas – (c) Ariane Picoche

Nicolas Mathieu est né à Épinal en 1978. Après des études d’histoire et de cinéma, il s’installe à Paris où il exerce toutes sortes d’activités instructives et mal payées, puis un job de management qui lui permet de s’acheter des cravates et de faire un burn-out. En 2014, son premier roman « Aux animaux la guerre » est publié chez Actes Sud. Aujourd’hui, il vit à Nancy et travaille à son deuxième livre.

Mathieu - Aux animaux la guerre

MINVILLE Benoit

MINVILLE Benoît

MINVILLE Benoît

Benoit Minville est né en 1978 à Paris et vit à Sartrouville (Yvelines). Il doit à sa mère libraire de lui avoir inoculé le doux virus : il est entré en librairie pour un été et y est toujours, treize ans plus tard. Libraire fana d’échanges et de conseils, lecteur passionné de tout bouquin qui transporte une énergie (de Dumas à Pennac, de Ellroy à Lansdale, de Twain à Axl Cendres), son amour de la culture est sans limite et « encré » jusqu’au bout des bras.

Les géants - Benoît Minville

PERRIN GUILLET Gaëlle

PERRIN GUILLET Gaëlle

PERRIN GUILLET Gaëlle

Née en 1975, Gaëlle PERRIN-GUILLET est secrétaire de mairie le jour et auteur de thriller la nuit. Depuis toujours amatrice de romans noirs, elle s’essaie à l’écriture en 2000. Après deux romans auto-publiés (« Le Sourire du diable » en 2010 et « Au fil des morts »en 2011), elle participe à deux recueils des « Auteurs du noir face à la différence » (en 2012 aux éditions JIGAL puis en 2013 à L’atelier Mosesu).

Haut-le-choeur

PETROSKY Stanislas

PETROSKY

PETROSKY Stanislas – (c) Sélène de Condat

Stanislas Petrosky est né en 1975 sur les bords du lac Sevan, en Arménie. Il quitte son pays à l’âge de 17 ans pour venir en France où il glissera dans une délinquance de plus en plus dure, et connaîtra de nombreux démêlés avec la justice.

C’est lors de séjours au frais de la princesse et à l’abri du soleil que Stanislas se découvrira une passion, sombre, pour l’écriture, en commençant par la nouvelle.

Bibliographie :

  • Le Prisonnier (nouvelle) dans Santé ! collectif des auteurs du noir – Atelier Mosésu – 2013
  • L’enfant des mille collines (nouvelle) dans Enfants des rues – Yucca éditions – 2013
  • All women are bad (nouvelle) The Cramps – Camion blanc – 2013
  • Moi le salaud…(nouvelle) Projet.Ayiti15-812 – ¼ hibou éditions – 2014
  • Valentin (nouvelle) – l’Exquise édition – 2014
  • Les Stained with blood (nouvelle) The Gun Club – Camion blanc – 2014
  • Haine 13 (nouvelle) – Ska éditions – 2015
  • Ravensbruck mon amour – Atelier Mosésu – 2015

Petrosky - Projet Ayiti

RAIZER Sébastien

RAIZER Sébastien

RAIZER Sébastien – (C) C. Hélie – Gallimard

Co-fondateur des éditions du Camion Blanc (1992), qui ont publié des cargaisons d’ouvrages sur le rock, du classique à l’extrême.

Co-fondateur de la collection Camion Noir (2006), aliénée aux cultures sombres.

Vit à Kyôto.

L’Alignement des équinoxes est son premier roman à paraître à la Série Noire (mai 2015)

RAPILLY Frédérick

RAPILLY Frédérik

RAPILLY Frédérik

Breton vivant à Paris. Né en 1968. A écrit deux thrillers, Le Chant des Âmes et Le Chant du Diable, de préférence la nuit, au bout du monde, tout en fumant un cigare ou un cigarillo et en écoutant de l’électro ou de la pop. En prépare un troisième baptisé Dragon Noir dont il ne connaît pas encore l’histoire (mais c’est mieux pour le lecteur) et cogite sur un quatrième qui se passerait sur l’Ile de Pâques.
Pratique le surf avec assiduité sinon avec talent. Ancien grand reporter, ancien DJ (a participé activement aux premières rave-parties), et même ancien juriste (spécialiste de Droit Communautaire). Actuellement rédacteur en chef adjoint d’un grand hebdomadaire télé avec un 7 dans son titre.
Parle très mal le chinois, réapprend chaque année l’indonésien, et le thaïlandais avec la même méthode Assimil, et se fait régulièrement taper dessus en pratiquant un art martial baptisé le wing chun. A très bien connu Bono de U2 et les 2Be3.

Rapilly - Le chant des âmes

TERRIER Dominique

TERRIER Dominique

TERRIER Dominique

Dominique Terrier est né à Lyon en 1959. Marié, père de deux (grands) enfants, il travaille pour un constructeur de poids-lourds de la région lyonnaise. Il écrit depuis toujours mais le déclic à lieu en 2007 quand il découvre internet et ses merveilles. Il balance ses cahiers, ses stylos et se rue sur la toile comme la misère sur le pauvre monde. Chaque jour, en revenant du turbin, il tapote sur son clavier nommé Christian et aborde indifféremment toutes les formes d’écriture : la chronique, la nouvelle, le récit autobiographique et le roman. Il  poste régulièrement ses œuvres, sous le pseudonyme de Jean Marcel, sur différents blogs et sites littéraires. Désormais il écrit sous son vrai nom, qui n’est pas si moche finalement. Son roman Les Maraudeurs est en souscription au Salon du Manuscrit et sera publié en 2015 par La Maison de la Fiction, maison d’édition lyonnaise.

http://www.salondumanuscrit.fr/auteur/dominique-terrier/Domi59

Vous pouvez découvrir ses textes en lecture libre sur le site Atramenta :

http://www.atramenta.net/authors/dominique-terrier/18712/publications/

Terrier - Les maraudeurs

TURNER John N.

TURNER John N.

TURNER John N.

Comment se présenter sans tomber dans le travers de l’autosuffisance ? Pourquoi ne pas donner un peu plus que les quelques éléments suggérés par une quatrième de couverture ? Qui est John N. Turner ?

La littérature n’a pour objet que des mots, des textes qui sont offerts aux lecteurs. L’auteur importe peu. Les travers de sa vie, les ressorts de son âme ne sont que des épiphénomènes.

John N. Turner est passionné par la littérature américaine contemporaine, les grands espaces et la culture de ce pays-continent. Il livre dans Amérithrax son premier roman.

Turner - Amérithrax

VANDERBECQ Olivier

Olivier VANDERBECQ

VANDERBECQ Olivier

Je suis né en 1973 en Belgique et je suis arrivé en France en 1981. Après un parcours collège lycée normal, j’ai fait une fac de Lettres Modernes à Arras dans le 62.

Résultat: une Maîtrise mention Bien sur Corto Maltesse. Et puis j’ai commencé à bosser comme commercial, ce que j’ai fait durant de nombreuses années dans différentes boîtes avant de finir en banque en 01/2009.

Marié, père de 3 enfants, j’ai la chance d’avoir une tribu affamée de culture au sens large. Leurs premiers pas, c’est limite si les filles ne les ont pas faits à la bibliothèque.

En aout 2014, j’ai publié mon premier roman: Les Ecorchés Vifs( Les Rédempteurs), un premier roman noir et violent, une histoire trash et tout en mouvement. Actuellement dans la vie alimentaire je bosse en banque

Les écorchés vifs - Olivier Vanderbecq

 

Précision : les nouvelles appartiennent à leurs auteurs. Toutes copies, diffusions, impressions, éditions sont interdits.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s