Ailleurs sous zéro – Pierre Pelot – Service de Presse

Étiquettes

, , , , ,

Titre : Ailleurs sous zéro

Auteur : Pierre Pelot

Éditeur : Editions Héloïse d’Ormesson

Ici, glacialement

Après l’excellentissime « Braves gens du Purgatoire », Pierre Pelot revient avec un livre qui se veut toujours ostensiblement noir mais dont la forme n’a plus rien à voir. Là où le précédent proposait un récit qui se construisait petit à petit, prenait le temps de développer ses personnages et les situations, cet « Ailleurs sous zéro » est un recueil de nouvelles.

Pierre Pelot propose treize (un chiffre qui ne doit rien au hasard) petites pépites ciselées, exercice périlleux au demeurant. En effet, que choisir entre fermer ou ouvrir la fin d’une nouvelle ? En effet, comment mettre en place un contexte en parfois seulement quelques lignes ? Quels thèmes aborder en aussi peu d’espace ? Dans quel espace-temps placer ses récits ?

D’un groupuscule futuriste d’assassins écologistes au serial killer métastasé, ce sont des histoires de morts, des histoires bassement humaines. Pierre Pelot joue admirablement sur les pulsions, sur les désirs, sur les envies de vengeances, sur les haines, sur le remords, sur les regrets. Et il le fait avec une inventivité certaine, renouvelant son fond narratif à chaque nouvelle, marchant parfois dans les pas de l’anticipation avec brio.

Et puis, et surtout !, il y a un fil rouge dans ces nouvelles : la fatalité. Pierre Pelot joue que l’inéluctabilité des choses, piquant ses histoires, ses personnages des lames de la fatalité. Il y a une sorte d’inévitabilité qui revient en pleine face des personnages qui ont le malheur de naître sous sa plume acerbe.

Cet « Ailleurs sous zéro » porte donc bien son nom : un univers parfois décalé et implacable, les récits sont glaçants…