Mots-clefs

, , , , ,

Titre : Le directeur n’aime pas les cadavres

Auteur : Rafael Menijvar Ochoa

Éditeur : Quidam Editeur

La mort vous va si bien

La mort est le thème principal de ce livre. Son ombre plane sur toutes les scènes, sur tous les protagonistes. Cela n’en fait d’ailleurs pas, bizarrement, un personnage à part entière dans la mesure où elle concentre tellement l’attention et phagocyte tellement l’action qu’elle est omniprésente et omnisciente mais comme une petite flamme au-dessus de chaque personnage. Il y aurait peut-être une petite exception à faire pour le personnage de Milady, la seconde épouse du « Directeur » et belle-mère du narrateur, qui pourrait représenter une incarnation de la mort, ce qui n’en fait pas un personnage à part entière mais une simple représentation. Si cette femme n’est pas la mort, elle en est au moins l’ange, suicidaire.

Tout cela n’en rend pas pour autant, bien au contraire, le livre morbide. Il y a dans les situations dépeintes par Rafael Menjivar Ochoa un angle ubuesque qui leur procure une ironie et un humour, noir ou jaune, particulièrement jouissif. Ajoutez à cela les jeux de dupe et de faux-semblants auxquels se livre l’auteur pour faire d’un ensemble qui peut paraître un peu foutraque un livre diablement bien foutu et vous aurez un roman noir, un roman de société, de lutte de pouvoir, sur la solitude et sur la mort, sur un pays en proie à la corruption qui pourrait être un porte-étendard de tous les pays soumis à un diktat technocratique.

Pour ne rien gâcher, l’auteur fait cela dans un style où se côtoient tour à tour le sérieux et l’efficacité du discours, inhérents et nécessaires à l’évocation de la mort, l’ironie indispensable pour prendre un peu de distance avec la mort. Le style est aussi acéré que la faux de la mort !

Ce roman est aussi une galerie de portraits hauts en couleur, éminemment politique et symboliste, un récit dans lequel les têtes tombent à chaque chapitre. Ochoa est le chien qui s’amuse dans un jeu de quilles et le lecteur n’a qu’une envie : faire partie de sa meute !

Publicités